RSS

ចុះឈ្មោះសេរី លេងល្បែងកំសាន្ដ

ចេញផ្សាយចុងក្រោយ

28 user(s) are online (26 user(s) are browsing ផ្នែកទស្សនាវដ្ដី)

Members: 0
Guests: 28

more...

Hun Sen appelle à la répression contre l'affranchissement illégale de la frontière

| Published on Thu 26 Apr, 2012 at 18:50 | 1280 views
Hun Sen appelle à la répression contre l'affranchissement illégale de la frontière
ចែករំលែក
អត្ថបទនេះ

L'ordre a été donnée par le Premier ministre Hun Sen, aux forces de l'ordre de mettre un terme les bûcherons cambodgiens d'avoir pénétré illégalement sur le territoire thaïlandais. Le discourt a été donné lors de son déplacement pour inaugurer une nouvelle route nationale portée du numéro 68 à Siem Reap  lundi 09 avril dernier.

Hun Sen a appelé à une ouverture d'une campagne pour cesser l'affranchissement illégal qui pourrait mettre la vie en danger. «Soyons claire ! je voudrais avoir un rapport, comment les bûcherons cambodgiens ayant traversé la frontière ont été tués par les (soldats) thaïlandais la bas !» a-t-il dit.

Selon Adhoc (ONG Locale pour la défense de droits de l'homme), en trois mois de Janvier à Mars 2012, 13 cambodgiens ont été abattus à mort. L'an dernier, 14 autres cambodgiens ont aussi été tués et plusieurs douzaines blessés sur le sol thaïlandais par les forces de l'ordre de ce pays .

Interviewé par le quotidien PhnomPenhPost, le directeur de la commission des affaires frontalières khmero-thaïlandaises à Chaom Sagnam monsieur Toch Ra a dit content et prêt d'exécuter l'ordre donnée par le Premier Ministre, mais avoue d'avoir des difficultés pour faire comprendre à ces bûcherons. «​Nous leur interdisons d'y aller, mais ils continuent clandestinement à affranchir la frontière. En gros, nous ne pouvons pas faire grande chose car c'est leur grain au pain», s'est-t-il dit.

«Nous avons vu plusieurs fois ce cas avec les autorités thaïlandaises. Si les bûcherons cambodgiens sont clandestinement entrés sur le territoire thaïlandais, nous recommandons  de les arrêter au lieu de les tirer dessus, mais cette recommandation ne semble pas d'être entendue !», a-t-il ajouté.

«Tuer un individu sans l'arme à la main» n'est pas autorisé par les lois thaïlandaises, mais a fortement violé les lois internationales. Selon le Premier Ministre Hun Sen: «Parmi eux, il y en a qui sont armés, alors les thaïlandais ne font que se défendre. Je souhaite que vous leur faites  comprendre qu'ils risquent en tout cas d'être tués ...».

Un analyste local s'est exprimé à MONOROOM.info que c'est la pauvreté et le chômage qui ont amené à cette aventure risquée. «Il revient à la charge du Gouvernement Cambodgien de trouver de l'emploi et d'augmenter le niveau de vie à la campagne cambodgienne. Le gouvernement doit régler les problèmes persistes avec ses homologues thaïlandais et leur demande de respecter les lois internationales», a-t-il évoqué.

Reccueilli par Kessor KOL - Phnom Penh le 26 avril 2012
Source d'info : AFP/postkhmer.com
Crédit Photo : wikimedia.org


 

យោបល់ និងមតិ