RSS

មិនចុះឈ្មោះលេង មិនដឹងសប្បាយ

ចេញផ្សាយចុងក្រោយ

34 user(s) are online (34 user(s) are browsing ផ្នែកទស្សនាវដ្ដី)

Members: 0
Guests: 34

more...

Droits de vote, quand les étrangers en France se font entendre

| Published on Sat 03 Mar, 2012 at 21:35 | 841 views
Droits de vote, quand les étrangers en France se font entendre
ចែករំលែក
អត្ថបទនេះ
(បច្ចុប្បន្នភាព ជាវីដេអូផ្សេងទៀត)

Après les propos sur les civilisations, Claude Guéant le ministre français de l'intérieur a provoqué à nouveau la polémique sur les droits de vote des étrangers lors d'une réunion électorale vendredi 02 mars à Velaine-en-Haye, près de Nancy.

«Accepter le vote des étrangers, c'est la porte ouverte au communautarisme. Nous ne voulons pas que des conseillers municipaux étrangers rendent obligatoire la nourriture hallal dans les repas des cantines, ou réglementent les piscines à l'encontre des principes de mixité» a dit le ministre.

« Si on reçoit moins d'immigrés, les choses se passeront mieux »

Les propos sont considérés vivement choquants et racistes, selon les oppositions et pour les communautés étrangères vivant en France. « Les étrangers doivent accepter nos règles, c'est à eux de s'adapter. Chacun comprend que si on reçoit moins d'immigrés, les choses se passeront mieux » a ajouté le ministre d’État devant les 300 personnes au meeting.

« Des propos nauséabonds, stigmatisants et xénophobes »

François Bayrou, candidat du MoDem à la présidentielle, a estimé que les déclarations de Claude Guéant «sont un leurre qui vise à exciter la France et à exciter les peurs» en marge d'un déplacement en Eure-et-Loir, selon l'AFP. «On ne peut pas se comporter comme ça quand on est aux responsabilités de la France » a ajouté le candidat centriste.

Sur Europe 1 (la radio) Manuel Valls, directeur de campagne de François Hollande (PS) et Le maire d'Evry (Essonne) a qualifié de « propos nauséabonds (...) à l'image de la campagne de Nicolas Sarkozy » les déclarations du ministre de l'Intérieur. « Il ferait mieux de s'occuper de lutter contre l'insécurité et la délinquance », a-t-il souligné.

« Une fois de plus le ministre de l'intérieur a tenu des propos stigmatisants, provocants, blessants et absurdes sur les étrangers. Claude Guéant est coutumier de propos accusatoires à l'égard des étrangers, mais cette fois-ci il s'est surpassé ...» a souligné François Rebsamen (sénateur-maire PS de Dijon).

Dans un communiqué de Marie-Georges Buffet (Parti Communiste Français PC), le ministre de l'Intérieur a tenu des propos xénophobes. « ... Aussi je lui demande de choisir: ou il choisit les valeurs de la République et le respect des hommes et des femmes qui la constituent ou il s'en va», a indiqué la député communiste appelant Claude Guéant à quitter ses fonctions. Pour le Parti Communiste Français : « ces propos sont imbéciles et xénophobes. Imbéciles, car pour lui étranger = musulman, ce qui montre l'immense culture générale de notre ministre de l'intérieur. Xénophobes, car encore une fois il s'agit pour le supporter de Nicolas Sarkozy de s'en prendre aux étrangers, suspects par nature. »

« Les vannes de la haine » pour allumer un contre-feu !

A la riposte pour le côté de Claude Guéant, Valérie Rosso-Debord, déléguée générale adjointe de l'UMP, a accusé samedi l'entourage de François Hollande « d'ouvrir les vannes de la haine » et d'attaquer Claude Guéant pour "allumer un contre-feu" après la visite du chef de l'Etat jeudi à Bayonne.

« La provocation vient très clairement de l'autre camp », a-t-elle dit en direct de Bordeaux. Claude Guéant « a voulu dire que nous n'étions pas un pays communautariste », selon la députée UMP. « Je crois qu'il n'y a pas matière à s'émouvoir au-delà du raisonnable. Il s'agit surtout de la part de Manuel Valls de tenter d'allumer un contre-feu par rapport à ce qui s'est passé à Bayonne ».

Recueilli par SEK MonoKoma
Source d'info : AFP
Crédit photo : UMP photo sur Flickr.com



 

យោបល់ និងមតិ